24/09/2010

Trompe l'oeil de Patricia Cornwell

thumbnail.jpg

Pas une des meilleures histoires de Patricia Cornwell, on rentre dans l'histoire assez lentement pour finalement s'apercevoir que la fin est proche puisque le livre est assez mince.

Le personnage principal ( Win Garano )  est néanmoins intéressant, je ne sais si l'auteure a prévu de l'intégrer dans d'autres romans mais cela me plairait de le retrouver, Kay Scarpetta a fait son temps je trouve.

Un petit détail mais qui moi m'a perturbée, le fait que le personnage s'appelle Win. Eh oui désolée mais pour moi Win c'est le personnage des romans d'Harlan Coben...c'est fou comme on peut s'attacher.

 

L'histoire en quelques mots.

Win Garano est un inspecteur au physique disons avantageux. Sa supérieure hiérarchique Monique Lamont, non moins sublime, lui confie une enquête surgie du passé. La mort d'une jeune femme aveugle qui pourrait s'avérer être la première victime d'un célèbre tueur en série.

La résolution de cette mort non élucidée pourrait propulser Lamont au premier plan et lui faire briguer un haut poste dans les milieux politiques.

Win découvre bien vite qu'il pourrait être le dindon de la farce et que l'affaire pourrait bien s'avérer être un leurre...

13:49 Écrit par Miss2red dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : patricia cornwell, livre, histoire |  Facebook |

21/09/2010

Citation extraite de Meurtres à Gramercy Park

Le rabbin Kaplan lui avait dit un jour qu'elle était perplexe en revenant du catéchisme ( Helen avait voulu qu'elle soit également éduquée dans la foi chrétienne). "L'enfer des chrétiens n'est pas le feu éternel. L'enfer est l'absence de l'être aimé."

13:13 Écrit par Miss2red | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : citation |  Facebook |

20/09/2010

Meurtres à Gramercy Park

51QF1X5Z44L__SL160_.jpg

Polar tout ce qu'il y a de plus classique en ce qui concerne l'histoire de base que voici.

On retrouve le corps de Louis Markowitz, le père adoptif de Kathy Mallory auprès du corps sans vie d'une énième vieille dame. A gramercy park, rôde depuis quelques temps un assassin de vieilles dames riches. Markowitz était sur la piste du tueur, Kathy va reprendre l'enquête au risque d'y perdre elle aussi la vie.

Certain pourrait trouver l'histoire un peu vieillotte s'il n'y avait les 2 personnages centraux: Kathy Mallory et Charles Butler.

L'un est un psychologue doué d'une  mémoire incroyable et l'autre est une jeune femme flic ancienne voleuse avec un réel talent en ce qui concerne l'informatique mais aussi de fameux problèmes d'intégration et surtout de socialisation.

De plus Kathy Mallory m'a par bien des côtés fait penser à une autre surdouée en informatique bien connue: Lisbeth Sallander de la série Millenium, et ceci n'est pas pour me déplaire.

 

13:29 Écrit par Miss2red | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : polar, meurtre, livre |  Facebook |

14/09/2010

Pretties de Scott Westerfeld

pretties.jpgTally est devenue une "Pretty". Elle vit désormais entourée de Shay et de ses nouveaux amis "les crims".

Ceux-ci semblent sans cesse à la recherche d'une intensité qu'ils trouvent en commettant de petits méfaits.

 Le fait d'être "intense" leurs permet de retrouver un peu de la lucidité que les diverses opérations chirurgicales leur a volé.

le soir ou doit se décider son acceptation à la bande des crims, Tally fait une étrange rencontre en la personne de Croy ( un Ugly ) qui sous forme d'énigme et de challenge va lui laisser un message.

Message dicté par elle lorsqu'elle était Ugly ( non transformée en cette sublime jeune femme qu'elle est actuellement ). Cette lettre va faire ressurgir en elle des souvenirs oubliés.

Tally choisira t'elle de rester au sein de sa nouvelle famille accompagnée de son nouveau petit ami Zane ou décidera t'elle de fuir à nouveau pour retrouver David le Ugly dont elle était tombée amoureuse dans le premier tome.

La suite donc des aventures de tally dans ce second tome ou l'on cerne de plus en plus le rôle des "Specials" dans le monde des "Pretties".

Les bases de l'histoire parlent d'un sujet aussi futile que la beauté mais le fond de l'histoire et le message que l'auteur cherche à faire passer, un monde plus écologique, l'absurdité de guerre entre clans sans réelle raison, la mise au ban de personnes qui ne correspondant pas à nos critères de normalité, en font un assez bon libre.

Je retrouverai avec plaisir le troisième tome.

 

 

13:26 Écrit par Miss2red dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pretties, livre, scoot westerfeld |  Facebook |

08/09/2010

La mort dans l'objectif de Iris Johansen

genere-miniature.gifEncore un roman qui démarre au quart de tour.

Dès les premières pages, on se retrouve directement plongé dans l'action.

Ma première impression de lecture était donc un peu négative, j'avais un peu l'impression d'avoir manqué un passage.

J'aime faire connaissance d'abord avec les personnages, les lieux et les faits, me mettre en situation avant que les choses ne commencent à bouger réellement et que l'histoire soit vivante dans ma tête.

Ici donc pas de temps perdu on file direct dans l'action sans perdre une minute.

La mort dans l'objectif raconte l'histoire d'Alex Graham, une journaliste qui sur les lieux d'une catastrophe va être témoin du meurtre de son pilote d'hélicoptère revenu la chercher alors qu'elle photographiait les vestiges du barrage explosé.

Un peu plus tard celle-ci en compagnie de son amie Sarah Logan sera l'objet d'une tentative d'assassinat.

Le mari de son amie, le sénateur Logan décide alors de les mettre chacune de leurs côtés à l'abri.

Contre la volonté d'Alex, il engage Morgan, un ancien agent secret pour veiller à sa sécurité.

Enlevée et séquestrée par Morgan, la jeune femme va d'abord tenter de s'évader avant de s'allier avec lui contre les personnes qui cherchent à les tuer.

Ensemble, ils vont tenter de déjouer le complot qui se trame.

Mais le temps passe vite, une nouvelle catastrophe se prépare et un tueur les pourchasse...

Bon suspense donc pour ce livre, l'action est omniprésente te nous tient en haleine jusqu'à la fin du livre.

 

13:25 Écrit par Miss2red | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |