12/10/2006

L'enfant roi

Devait-elle céder ???
Soit elle acceptait sa demande et elle mettait ainsi fin à ces cris épouvantables et à cette scène atroce qui durait depuis plus d’une heure, soit elle tenait bon jusqu’à…

Jusqu’à quand tiendrait-elle ? Elle ne le savait pas.
Non que la conviction profonde qu’elle avait de ce qu’elle faisait ou plutôt lui refusait ne soit ébranlée.

Non, elle croyait en son propre jugement, c’était elle qui avait raison.
Elle faisait cela pour lui, pour son bien.

Depuis plus d’une heure maintenant elle subissait ses cris.

Il n’avait cessé de réclamer  « la chose », passant de la simple demande, à la supplication, des larmes aux cris.

Elle était épuisée.

Elle aurait donné cher pour pouvoir lui crier à son tour aux oreilles, pour lui envoyer sa main en pleine figure.
Un bref instant mise hors d’elle par ces hurlements, elle s’était imaginée « elle », entourant de ses mains son cou, l’agrippant aux épaules, le secouant énergiquement tandis que sa tête à lui valdinguait dans tout les sens.

Elle hurlerait alors : - Mais tu vas te taire, dis tu vas te taire !
Bien sûr cette scène n’avait fait que lui traverser l’esprit, bien sûr il n’était pas question de s’emporter.

Elle avait su rester zen et ne disait mot. Pas le moindre de ses muscles ne tressautait, elle semblait figée comme un bloc de marbre ou de glace.
Pourtant elle bouillonnait de cette rage intérieure qu’elle contenait péniblement. mais « l’extérieur », ne reflétait lui qu’un calme olympien.

D’ailleurs si cette scène avait réellement eu lieu, si elle-même s’était laissée aller, dieu seul sait ce qui aurait pu la stopper.

Dans un accès de folie, elle aurait pu le blesser voire même en finir tout à fait avec lui.
Faire pleuvoir les coups sur son corps, le serrer à la gorge jusqu’à ce qu’il arrête de crier…jusqu’à ce que le silence seul emplisse la pièce, troublé seulement par sa propre respiration haletante.

L’enfant lui n’en avait cure. C’est qu’il était têtu le gosse.
Il n’en démordait pas. Il voulait « cela » et avait mis en marche toutes les possibilités qui s’offrait à lui d’obtenir gain de cause.

Il était assis dans son fauteuil en mousse, martelant de ses pieds le sol frénétiquement.
La colère et les pleurs avaient imprégné son teint qui était rouge vif.

Ses minuscules poings s’ouvraient et se refermaient tandis qu’il la fixait du regard en criant.

Revenant sans cesse à la charge, il exigeait, tempêtait, rugissait comme un être possédé. .

En d’autre temps, cela aurait pu être risible, de voir ce petit bout qui savait à peine parler, prendre cet air buté et ressassant sans cesse : - Ze veux Coca. Ze veuheuheu Coca.

Mais elle n’avait pas la tête à rire. Non ce n’était plus l’heure.
De son côté aussi elle avait employé plus d’une manière d’arriver à ses fins.

Elle ne se voyait pas offrir à cet enfant ce qu’il désirait.

Ce n’était pas grand chose d’accord mais c’était contre ses principes, lorsque l’on avait soif on buvait de l’eau. Les limonades pouvaient être bues mais occasionnellement et certainement pas par un si jeune enfant.

Elle avait donc tenté de lui apporter un verre d’eau qu’il avait repoussé lorsqu’il s’était aperçu que le goût n’était pas celui auquel il s’attendait.

Elle avait tenté de lui expliquer en mots simples que : - le coca c’était pas bon ; qu’il allait avoir mal au ventre, que c’était mauvais pour lui et qu’il allait avoir des dents toutes noires.

Elle avait même haussé le ton pour se faire entendre, mais à ce jeu là c’était lui le plus fort.
Elle céda tout à coup…

Sans un mot, elle s’était dirigée vers la cuisine et lui avait servi dans son gobelet en plastique la boisson demandée.

Il fallut à l’enfant quelques minutes encore, avant de s’apercevoir qu’elle se tenait devant lui…avec son Coca.
Les cris cessèrent instantanément. A la place, elle eut droit à des susurrements, des bruits de langue, lui rappelant étrangement le son de l’animal s’abreuvant après une longue course.

Sa soif étanchée l’enfant se dirigea vers l’aire de jeu. Il agrippa une voiture et articula : - Vroum vroum, tout en la poussant de la main.

Elle pouvait souffler à présent, le calme était revenu.
Elle avait passé un gant de toilette mouillé sur son petit visage, mouché son nez plein de morve.

Ensuite, elle était revenue à ses occupations précédentes. Tandis qu’elle repassait les chemises, et que de son fer brûlant s’échappait de puissants jets de vapeurs, elle surveillait d’un œil mauvais le mioche qui gisait maintenant recroquevillé sur le tapis, tel un innocent. Aspirant de temps en temps son pouce, ses petits yeux clignaient. Il s’endormit quelques instants plus tard.

Peu après 18 h, elle entendit la voiture se garer dans l’allée. Elle alla ouvrir la porte. Madame était rentrée.

-       Tout va bien Cindy ?
-       Oui oui Madame, pas de problème.

-        Le petit a t’il été sage ?

-        Oh ! Oui Madame…comme un ange.

 

 

18:24 Écrit par Miss2red | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : nounou, colere, coca |  Facebook |

Commentaires

le lendemain au marché, l'enfant qui avait vu dans la belle vitrine du boucher, ce joli petit cochon en porcelaine, hurlait et tapait du pied parce qu'il le voulait. les passants regardaient la pauvre femme, pensant qu'elle avait martyrisé ce petit.Mais lui, l'enfant qui avait gagné la veille continua de hurler persuadé qu'il gagnerait encore ce match.Tenace, il a hurlé pendant des heures. Elle aurait bien voulu pouvoir acheter ce cochon pour être au calme. Question...
Lequel craqua le premier ?
Bises
Nid






Écrit par : Nid | 12/10/2006

C'est sur, Quand ce n'est pas son propre enfant, il est très difficile de sévir... quoique tenir bon à quelque chose de valorisant... Ma façon à moi quand je m'occupe d'enfants est de hurler plus fort qu'eux en les regardant dans les yeux "à leur hauteur", en disant "crie plus fort je ne t'entends pas !"
Au bout de 10 minutes,l'enfant est épuisé, à bout de force et il se tait ... méthode que j'ai expérimenté des dizaines de fois avec succès...
Quand il s'agissait de mon enfant à moi... une bonne claque sur les fesses ! cela n'a jamais tué personne... Mais cela n'engage que moi... :-)

Écrit par : Maria | 16/10/2006

Une découverte... ... merci Skynet !
J'aime beaucoup ton blog et ta façon d'écrire, de raconter !
je reviendrai très vite et pour en être sûr, je te mets dans mes liens favoris.
A tout bientôt donc.
lrl

Écrit par : le Râleur.na | 16/10/2006

Toi Oh lala trop belle ptite histoire et povre nounou bsx ++++++++

Écrit par : kelly | 28/10/2006

Bonjour, ce post est tout simplement intéressant. Ca part directement dans les favoris.

Écrit par : pose baie vitrée | 27/06/2014

Les commentaires sont fermés.